mardi 9 mai 2017

MA VIE PAR EFFRACTION...

Philippe Ayraud a eu la gentillesse de me tailler sur mesure un de ses poèmes/chansons dont il a le secret. Et je trouve en effet que ce texte-là me va comme un gant. Je l'en remercie vivement :


MA VIE PAR EFFRACTION

Qu’importent l’envie
Ou la pulsion
Et le désir
Ou la passion
Trois tours de piste
Et puis s’en vont
J’suis dans ma vie
Par effraction

Je laisse courir
Et aboyer
La meute qui vibre
Au coup d’sifflet
Pour recueillir
Des chats paumés
Des mistigris
Des écorchés

Marcher au pas
N’est pas mon truc
La ligne droite
Elle me rebute
J’aime bien la marge
D’incertitude
Et les syntaxes
D’anacoluthes

J’laisse les winners
Gagner la course
Et les traders
Jouer à la bourse
Je cueille des fleurs
Sur la Grande Ourse
Des p’tits bonheurs
Où rien ne pousse

J’ai dans la tête
Des chants d’oiseaux
Vive la fauvette
Et le pouillot
Les prairies vertes
Et les cours d’eau
La forêt vierge
D’Eldorado

Je laisse la terre
Suivre son sort
J’ai en jachère
Des « en-dehors »
Sur un coup d’tête
Ils perdent le nord
Vogue leur galère
Je monte à bord

Qu’importent l’envie
Ou la pulsion
Et le désir
Ou la passion
Trois tours de piste
Et puis s’en vont
J’suis dans ma vie
Par effraction

J’suis dans ma vie
Par effraction… 

Aucun commentaire: